COLLEGE DE LA SALANQUE, PYRENEES ORIENTALES.
Construction d'un collège 800, d'une halle des sports et d'un internat sur le secteur de la Salanques.
Lieux :
Claira (66)
Maître d'Ouvrage :
Département des Pyrénées Orientales
Maîtrise d’œuvre :
Fontès Architecture (mandataire), Dieu & Bicho Architectes
Missions :
Mission complète loi MOP+EXE+OPC
Labels :
BDO niveau argent, E3C1
État :
Concours 2020
Coût :
15M € HT
Surface :
10 100m² SDP

Le collège est un lieu de transition entre deux âges de la vie que sont l’enfance et l’adolescence. Il nécessite à la fois une enceinte protégée et un espace de liberté. C’est ainsi que nous avons posé les bases d’une conception simple et radicale qui s’inscrit dans une architecture résolument Méditerranéenne.

Le site du futur collège de la Salanque peut être décrit comme une vaste plaine balayée par les vents, ponctuée de quelques éléments de végétation basse, témoin d’un tissu agricole passé. Le vent est une donnée climatique forte du site car son intensité est accrue par le contexte paysager. Une autre donnée importante concerne la nuisance acoustique générée par la route départementale présente au Nord du site. Cette nuisance est amplifiée par la Tramontane qui souffle suivant la direction Nord-Nord-Ouest balayant ainsi la parcelle.

Notre réponse architecturale et paysagère repose sur un parti pris audacieux et profondément contextuel : la création d’un véritable fort, qui protège des assauts climatiques et acoustiques tout en offrant un espace d’évolution sécurisé, propice à la concentration nécessaire aux études. Le projet donne ainsi à voir l’image d’un nid, assurant son rôle de protection au travers du caractère institutionnel et républicain qu’exprime le bâtiment, tout en offrant en son sein un espace d’intimité et d’épanouissement aux collégiens. La traduction architecturale de cette image passe par l’organisation des volumes, inspirée du plan de composition d’un cloître, offrant ainsi un corps de bâtiment périphérique au sein duquel se développe un vaste espace extérieur ouvert sur le ciel, agrémenté de jardins et d’espaces paysagers dédiés, véritables lieux d’échange et de rencontre. Cette image passe également par la matérialité même du projet qui utilise massivement le bois. Cela positionne le projet dans une démarche durable et écologique, s’appuyant sur la filière bois locale qui est riche au cœur du territoire Catalan. D’autres matériaux naturels sont utilisés pour leur caractéristique propre tel que la pierre, le béton ainsi que la végétation.

Une enveloppe de protection se décline tout autour du projet. Elle est composée de lames verticales positionnées selon des angles étudiés en fonction des espaces et des effets recherchés. Ces lames apportent un caractère diaphane au projet permettant de voir sans être vu, jouant sur les transparences. Cette enveloppe assure également une protection efficace aux assauts du vent et du soleil en offrant la maitrise des ambiances lumineuses. L’angle de chaque lame est minutieusement étudié afin de maximiser l’apport lumineux tout en minimisant la gêne occasionnée par les rayons directs du soleil en termes d’éblouissement et de chaleur.

L’approche méditerranéenne de l’architecture intègre le « dehors » comme composante essentielle du projet architectural. Dans cette perspective nous souhaitons introduire une véritable réflexion sur les espaces extérieurs, leur utilité, leur traitement, leur potentiel évolutif afin d’apporter un caractère innovant à leur présence au sein d’un collège tel que celui de la Salanque.  Jardins, patios, espaces extérieurs de tout type structurent ainsi pleinement le projet. Ils ne sont plus seulement une annexe à un espace intérieur mais en deviennent le prolongement.

Le projet puise son inspiration dans l’architecture Méditerranéenne et Catalane autant dans son implantation, sa volumétrie que dans sa matérialité. Il s’agit de transmettre une émotion au travers de l’harmonie des espaces et des matières.

L’enfant s’épanoui et s’instruit entre la pierre et le bois de sa région.

Equipe pluridisciplinaire : Fontès architecture (mandataire), Dieu & Bicho Architectes (architecte associé), André Verdier, Betso, Seri 34, G. Jourdan, izuba, Ingécor.

Visualisation : Agence DBA – P. Garcia

  • #materialité
  • #architecture et territoire
  • #équipement public
  • #gestion de la lumière
  • #enseignement
error: Content is protected !!